Débats

Qui pour accompagner l’ESTAC en Ligue 2 ?

Alors que la fin de saison approche et que le championnat est entré dans sa dernière ligne droite, quelques équipes vont s’échiner à sauver leur peau en Ligue 1. Plus que jamais la question se pose: quelles équipes vont accompagner Troyes en Ligue 2 ?

Quatre équipes vont batailler ferme pour assurer leur maintien dans l’élite hexagonale. Si le cas de l’Olympique de Marseille fait beaucoup jaser ces derniers temps, certains craignant une relégation synonyme de séisme pour le football français, les Phocéens devraient se maintenir malgré une saison en enfer. Avec 40 points au compteur, l’on imagine difficilement les joueurs de Michel ne pas prendre les deux points, qui leur assureraient quasi-certainement le maintien, sur leurs cinq dernières rencontres.

Idem pour l’En Avant Guingamp, qui compte 39 points et devrait, selon toute vraisemblance, perpétuer son épopée dans l’élite. En revanche, les quatre équipes qui se tiennent en cinq points s’apprêtent à s’élancer pour le sprint final. Montpellier (37 points), le Stade de Reims (36), le Gazélec Ajaccio (34) et Toulouse (32) fourbissent leurs armes pour remporter la course et ne pas faire partie des deux malheureux qui accompagneront Troyes en Ligue 2 (relégué depuis belle lurette avec ses 14 petits points). La rédaction de footligue1.fr s’est livrée au jeu des pronostics et vous dévoile ses deux prétendants à la Ligue 2.

Cédric Rablat : « Le TFC ne survivra pas cette fois »

« Pour moi, le Gazélec Ajaccio accompagnera l’ESTAC en Ligue 2. Les Corses ne sont plus aussi souverains à domicile et leurs derniers résultats ne plaident pas en leur faveur. Si les hommes de Thierry Laurey n’ont rien à envier dans le jeu par rapport à leurs concurrents pour le maintien, il y a clairement un problème de finition (trois buts sur les six derniers matchs). Par ailleurs, le calendrier n’est pas du tout favorable au GFCA pour ce sprint final, avec les réceptions du LOSC, Bastia et du PSG puis un déplacement à Lyon. Malgré son redressement spectaculaire depuis l’intronisation de Pascal Dupraz, le TFC ne survivra pas pour moi à cette nouvelle saison galère.

Pourtant, l’impact de Dupraz sur le groupe toulousain ne se dément pas. Véritable meneur d’hommes, et technicien avisé, le haut savoyard reste une bonne pioche pour les Violets. Dans le jeu, les progrès sont indéniables et les joueurs s’épanouissent à nouveau sur le terrain. Ben Yedder est à nouveau prolifique et les anciens (Sirieix et Didot) amènent sérénité et expérience. Mais les prochaines échéances n’incitent guère à l’optimisme selon moi avec notamment deux déplacements à Lorient et Saint-Étienne et la venue de l’OL au Stadium. Si pour la beauté du football cela serait exceptionnel que le TFC se maintienne, j’ai bien peur que ce renouveau arrive trop tard. L’écart avec le Stade de Reims (quatre points) est rédhibitoire selon moi. »

Anthony Denay :  » Le Stade de Reims escortera le Gazélec en Ligue 2 « 

« Selon moi, le Stade de Reims escortera le Gazélec Ajaccio à l’étage inférieur. Généreux dans le jeu cette saison, les hommes de Thierry Laurey auront payé leur inexpérience et des structures (dont leur stade) inadaptées aux exigences de la Ligue 1. Quant à Reims, à force de flirter avec la L2 depuis plusieurs saisons, il la pratiquera de près l’année prochaine. Jurisprudence Sochalienne ou Evianaise oblige. De plus, les Rémois ont un calendrier difficile à aborder, avec un déplacement à Nice dans deux semaines (les Azuréens vont vendre chèrement leur peau dans l’optique d’une qualification en Ligue des champions) et la réception d’un Lyon qui disputera la deuxième place du classement lors de la dernière journée.

Les joueurs d’Olivier Guégan n’ont jamais paru maîtres de leur sujet cette saison. Proposant peu de jeu, ils ne sont pas sur une série positive de résultats comme c’est le cas de Toulouse. Tout se fait dans la douleur, sans beaucoup d’inspiration. Leur victoire face à un FC Nantes qui avance à tâtons ce week-end (2-1) ne parvient pas à dissimuler les carences champenoises. Dommage car ils avaient bien démarré la saison et laissé entrevoir de belles qualités. Malheureusement, la bonne impression ne se sera pas confirmé bien longtemps. C’est triste pour un club historique de notre championnat, premier finaliste de la Coupe des clubs Champions en 1956 en compagnie du Real Madrid (défaite 3-4 au Parc des Princes).

Selon vous, qui accompagnera l'ESTAC en Ligue 2 ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...


Partager
Cédric RABLAT

Cédric RABLAT

Journaliste sportif professionnel, le football constitue pour moi une passion quotidienne. Je souhaite donc vous la faire partager à travers ce site, qui décryptera l'actualité du championnat de France et de l'Euro 2016.

Ulrich Ramé, Bordeaux, Ligue 1
Article précédent

Bordeaux : et si Ulrich Ramé restait ?

Christophe Jallet, OL, Ligue 1
Article suivant

OL : Jallet va prolonger l’aventure

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *