Equipe de FranceEuro 2016

Euro 2016, EDF : et si la défense détenait la clé ?

Ce soir (21 heures), l’équipe de France défiera le Portugal au Stade de France en finale de l’UEFA Euro 2016. Une rencontre où le rendement de l’arrière garde tricolore sera scruté de très près.

C’est peut être le secteur de jeu qui a suscité le plus d’interrogations avant et pendant le tournoi. La défense française n’a jamais laissé indifférente les observateurs. D’abord parce que celle-ci a dû composer avec une vague de forfaits : Sakho, Varane et Mathieu sont restés sur le carreau. Didier Deschamps a donc convoqué en urgence Adil Rami et Samuel Umtiti.

Le premier a formé la charnière centrale des Bleus avec Laurent Koscielny jusqu’au huitième de finale face à l’Irlande. Et autant l’admettre, les doutes ne se sont pas dissipés aussi bien dans l’axe que sur les côtés avec Evra et Sagna. Mais il semblerait que depuis France-Islande (5-2) en quart de finale, un renouveau souffle en défense.

Euro 2016 : Et si le match face à l’Allemagne avait tout changé ?

Contre l’Islande, Didier Deschamps avait lancé dans le grand bain Samuel Umtiti pour compenser la suspension d’Adil Rami. Le futur défenseur central du FC Barcelone s’est montré rassurant malgré une entame hésitante pour sa première sélection. Et surtout, sa complémentarité avec Koscielny fut satisfaisante. Face à l’Allemagne, l’arrière garde française a subi les assauts allemands sans jamais vaciller. La paire Umtiti-Koscielny a impressionné par sa sérénité et sa solidité pendant quatre vingt dix minutes. Sur les côtés, Bacary Sagna fut bien épaulé par Dimitri Payet mais n’a rien concédé défensivement. Idem pour Patrice Evra pas toujours exempt de tout reproche lors des matchs précédents.

Si l’équipe de France a subi face aux champions du monde, elle possède peut-être son match référence défensivement. Un facteur sûrement pris en considération ce soir par Didier Deschamps, qui devrait aligner le onze victorieux face aux allemands. Face au Portugal, la défense française aura son rôle à jouer. Si la formation dirigée par Fernando Santos s’appuie sur son 4-4-2 traditionnel, Bacary Sagna se trouverait au marquage de Joao Mario, Patrice Evra du virevoltant Renato Sanches, et la charnière centrale Koscielny-Umtiti croiserait la paire Nani, Ronaldo. La faculté des Bleus à gérer ces duels influeront sur l’issue de cette finale à n’en point douter. Désormais, la parole est à la défense…


Partager
Cédric RABLAT

Cédric RABLAT

Journaliste sportif professionnel, le football constitue pour moi une passion quotidienne. Je souhaite donc vous la faire partager à travers ce site, qui décryptera l'actualité du championnat de France et de l'Euro 2016.

Fernando Santos, Portugal, Euro 2016
Article précédent

Euro 2016, Fernando Santos : « Le Portugal va s’imposer »

Jean-Michel Aulas, OL, Ligue 1
Article suivant

OL : Jean-Michel Aulas met les choses au point !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *