Euro 2016Focus

Euro 2016, Fernando Santos : « Le Portugal va s’imposer »

Présent en conférence de presse samedi soir, le sélectionneur portugais Fernando Santos voit son équipe remporter l’Euro 2016 ce soir (21 heures) face à la France.

En débarquant sur le sol français pour disputer l’Euro 2016, la sélection portugaise avait fixé son objectif : remporter le tournoi et un premier titre international majeur dans son histoire. Un mois plus tard, les hommes de Fernando Santos se trouvent à 90 minutes (ou plus) d’une victoire. Mais l’ultime obstacle avant de soulever le trophée se nomme l’équipe de France, pays organisateur et victorieuse du champion du monde allemand en demi-finale. Suffisant pour être favorite ce soir ?

« J’avais dit avant le tournoi que le Portugal irait jusqu’en finale et était un candidat pour remporter le trophée. J’ai aussi toujours dit qu’il y avait trois favoris : le champion sortant (Espagne), le champion du monde (Allemagne) et l’équipe de France, parce qu’elle joue à domicile. Elle s’est qualifiée pour la finale. Elle a beaucoup de qualités. J’avais vu plutôt juste. Mais le Portugal va s’imposer au final, » lâche déterminé Santos en conférence de presse. Un optimisme fondateur qui a suivi le Portugal depuis son entrée en lice dans cet Euro.

Euro 2016 : « Confiance au plus haut niveau » côté portugais

Souvent fustigé par la presse pour son jeu peu spectaculaire, le Portugal n’a remporté qu’un seul match dans cet Euro 2016 en 90 minutes, face au Pays de Galles en demi-finale (2-0). Une particularité rare pour un finaliste et potentiel vainqueur d’un championnat d’Europe. Pour autant, Fernando Santos estime que son équipe a réussi son tournoi. « Notre parcours a été plutôt bon. Les joueurs ont travaillé dur. Je ne sais pas s’il y a plus de confiance, parce qu’on en a toujours eu. Mais c’est vrai que plus nous avançons, plus nous progressons. Notre confiance est aujourd’hui au plus haut niveau. Les joueurs se trouvent mieux sur le terrain, c’est quelque chose de très positif, » analyse le sélectionneur lusitanien.

Ce dernier va pouvoir compter sur toutes ses forces vives avec le retour de Pepe en charnière centrale. Et quand on demande à Santos si la France possède un avantage psychologique sur son équipe grâce à son histoire dans la compétition (deux titres déjà gagnés), le principal protagoniste balaye l’interrogation d’un revers de main. « Ce sont des chiffres, ce ne sont que des statistiques. On ne peut pas se concentrer sur les trophées déjà remportés. Le terrain est tout ce qui m’importe. Le Portugal sera concentré et déterminé sur ce match. Nous avons cette envie d’aller jusqu’au bout. La France aussi, parce qu’elle joue dans son pays. Je ne m’occupe pas des statistiques. » Ce soir au Stade de France, le Portugal a rendez-vous avec son destin…


Partager
Cédric RABLAT

Cédric RABLAT

Journaliste sportif professionnel, le football constitue pour moi une passion quotidienne. Je souhaite donc vous la faire partager à travers ce site, qui décryptera l'actualité du championnat de France et de l'Euro 2016.

Steed Malbranque, OL, Ligue 1
Article précédent

SM Caen : Les confessions de Steed Malbranque

Samuel Umtiti, équipe de France, Euro 2016
Article suivant

Euro 2016, EDF : et si la défense détenait la clé ?

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *