Euro 2016Focus

Euro 2016 : Le Portugal sur le toit de l’Europe !

Le Portugal et l’équipe de France s’affrontaient ce soir lors de la finale de l’Euro 2016. Au bout de la nuit, la sélection portugaise décroche son premier titre de champion d’Europe grâce à un but d’Eder (1-0).

Cette finale de l’Euro 2016 était attendue par toute la France. Le Portugal avait l’occasion de frapper un grand coup en remportant son premier trophée international. De son côté, l’équipe de France pouvait rafler son troisième championnat d’Europe après ceux de 84 et 2000. Pour cette rencontre, Fernando Santos avait opté pour un 4-4-2 en losange et Didier Deschamps avait conservé son 4-2-3-1. Dans ces premières minutes le Portugal connaît pas mal d’approximations dans ses transmissions, les Bleus tentent d’imposer leur rythme d’entrée. La première opportunité du match est portugaise sur un long ballon de Cédric pour Nani qui enchaîne contrôle reprise de volée, ça passe au dessus des buts gardés par Lloris (3e). L’équipe de France se montre incisive dans le jeu, sur un ballon mal renvoyé par la défense portugaise, Matuidi alerte de la tête Griezmann excentré sur la gauche, sa frappe n’est pas cadrée (6e). L’ambiance est bouillante au Stade de France dans ces premières minutes. Superbe occasion pour les Bleus, sur un ballon perdu par Pepe, Payet alerte Antoine Griezmann dont la tête est détournée en corner par Rui Patricio (9e).

Sur le corner frappé par Payet, la tête d’Olivier Giroud n’inquiète pas Rui Patricio (10e). Après dix minutes intenses, le rythme de cette finale est quelque peu retombé. Sur une chevauchée fantastique, Moussa Sissoko s’enfonce dans la défense lusitanienne et décoche une lourde frappe déviée en corner par Rui Patricio (22e). On assiste peut-être à un tournant dans ce match, Cristiano Ronaldo est contraint de céder sa place à Ricardo Quaresma (25e). La star portugaise quitte la pelouse sous les applaudissements du public du Stade de France. La formation lusitanienne va-t-elle se remettre de ce coup du sort ? A noter l’excellente demi-heure effectuée par Moussa Sissoko qui pose de gros soucis à la défense portugaise par sa puissance et sa faculté à accélérer. Superbe mouvement français sur une transversale de Pogba, Giroud remet de la tête pour Griezmann qui décale Sissoko sur la gauche. Le milieu français élimine son vis-à-vis d’une feinte avant de frapper, c’est bien boxé par Rui Patricio (34e). Les hommes de Fernando Santos se réveillent et sèment la zizanie dans la défense française mais la frappe signée Raphaël Guerreiro est déviée en corner (38e). Le Portugal termine beaucoup mieux ce premier acte. La première mi-temps s’achève donc sur un score nul (0-0).

Euro 2016 : Eder crucifie les Bleus

Les vingt deux acteurs reviennent sur le terrain, les Bleus souhaitent prendre le contrôle des opérations et jouent en attaques placées. Sur un centre de Dimitri Payet venu de la gauche et mal renvoyé par l’arrière garde portugaise, Paul Pogba tente une volée qui s’envole dans les travées du Stade de France (53e). Didier Deschamps tente d’insuffler une nouvelle dynamique à son équipe en remplaçant Dimitri Payet par Kingsley Coman avant l’heure de jeu. Sur son premier ballon, Coman trouve dans la profondeur Antoine Griezmann dont la tentative n’inquiète pas Rui Patricio (58e). Pour le moment, les blocs équipes restent bien compacts. Sur un superbe centre distillé par Coman, Griezmann voit sa tête filer juste au dessus des buts gardés par Rui Patricio (66e). Sur une ouverture d’Umtiti, Giroud combine avec Coman qui s’enfonce dans la surface lusitanienne, son centre est dégagé en catastrophe par Fonte (72e). Sur un exploit de Coman qui lance Giroud, l’attaquant français déclenche une frappe dans un angle fermé repoussée par Rui Patricio (74e). Enorme opportunité pour le Portugal sur un centre de Cédric détourné par Lloris, le cuir revient sur Quaresma dont le retourné n’inquiète pas Lloris (79e), l’équipe de France a eu chaud sur ce coup.

On entre dans le money time et la tension demeure palpable au Stade de France. Toujours aussi incroyable, Moussa Sissoko déclenche une lourde frappe sortie difficilement par Rui Patricio (83e). On entre dans les arrêts de jeu dans ce match, le public tente de pousser les vingt deux acteurs. Sur un centre de Patrice Evra, André-Pierre Gignac parvient à éliminer Pepe et voit sa frappe repoussée par le montant de Rui Patricio (90e). Les deux équipes vont avoir trente minutes supplémentaires pour trouver la faille ! Depuis son entrée sur le terrain, Eder gêne considérablement Samuel Umtiti dans les duels. Les deux équipes puisent dans leurs ressources physiques dans cette première prolongation. Sur un corner de Quaresma, Eder s’élève plus haut que tout le monde et voit sa tête repoussée sur la ligne par Lloris (103e). Sur une action anodine le Portugal obtient un coup franc dangereux. Guerreiro s’en charge et trouve la transversale de Lloris (107e) ! Sur un ballon donné par Moutinho, Eder s’enfonce et décoche une frappe imparable pour Lloris (1-0, 108e). Le Portugal se rapproche du sacre ! Les hommes de Didier Deschamps tentent de refaire surface mais la messe semble dite. C’est fini, le Portugal est sacré champion d’Europe 2016 !

France : Lloris – Sagna, Koscielny, Umtiti, Evra – Pogba, Matuidi – Sissoko (Martial, 108e), Griezmann, Payet (Coman, 57e) – Giroud (Gignac, 78e).

Portugal : Rui Patricio – Cedric, Pepe, Fonte, Guerreiro – Sanches (Eder, 78e), Adrien (Moutinho, 66e), William, Joao Mario – Ronaldo (Quaresma, 25e), Nani.

Partager
Cédric RABLAT

Cédric RABLAT

Journaliste sportif professionnel, le football constitue pour moi une passion quotidienne. Je souhaite donc vous la faire partager à travers ce site, qui décryptera l'actualité du championnat de France et de l'Euro 2016.

Ambiance, Portugal-France, Euro 2016
Article précédent

Euro 2016 : En direct du Stade de France

Rui Patricio, Portugal, Euro 2016
Article suivant

Euro 2016 : Rui Patricio, muraille portugaise !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *