FocusLigue 1

OGC Nice : Ricardo Pereira, l’étoile filante

Brillant face au PSG dimanche à l’Allianz Riviera (3-1), Ricardo Pereira symbolise la flamboyance niçoise cette saison. Malheureusement pour l’OGC Nice, le joueur portugais bouclera ses valises cet été.

Nice, terre d’accueil si bienveillante quand il s’agit de relancer des joueurs en perdition. Ben Arfa, Germain, Balotelli, Belhanda et donc Ricardo Pereira. Illustre inconnu quand il débarque sur la Côte d’Azur l’été 2015 en prêt, le latéral droit portugais doit tout prouver sur le sol français. D’un commun accord avec le FC Porto, Pereira devra relever le défi en deux saisons. Le natif de Lisbonne ne tardera pas à crever l’écran sous la houlette de Claude Puel qui l’installe sur le flanc droit de la défense niçoise.

Une franche réussite aussi bien pour le Gym que pour le joueur qui enchaînera 26 matchs en Ligue 1 avec les Aiglons. Comme convenu avec Porto, le prêt du défenseur lusitanien se poursuit pour l’exercice 2016-2017. Puel parti à Southampton, Lucien Favre prend la suite et confirme Ricardo Pereira au poste de latéral droit. Mais une vilaine entorse au genou gauche freine sa progression en début d’année.

OGC Nice : Ricardo Pereira s’épanouit même au milieu

Une blessure qui entraîne l’avènement d’Arnaud Souquet qui assurera l’intérim avec brio pendant six semaines. Une fois la plénitude de ses moyens physiques retrouvée, Ricardo Pereira réintègre le onze niçois cette fois au milieu. Une nouvelle inspiration lumineuse signée Lucien Favre. Le technicien suisse si clairvoyant dans son management a su utiliser avec intelligence les qualités de son joueur. Et cela s’est matérialisé dimanche soir face au PSG. Sur le premier but azuréen, Pereira a fait parler sa percussion et son aisance technique pour déstabiliser l’édifice parisien et distiller une offrande à Balotelli (1-0, 26e). Sur la deuxième réalisation niçoise, le principal protagoniste décochait une magnifique frappe qui venait se loger dans la lucarne de Trapp (2-0, 48e).

Ironie du sort, le nouveau milieu de terrain a marqué du pied gauche, son mauvais pied ! « Je me suis entraîné toute la semaine sur les frappes du gauche, » avouera à l’issue du match Ricardo. Une confession qui met en exergue le professionnalisme du défenseur portugais. Si Nice avait flairé la bonne affaire lors du mercato estival 2015, le club azuréen va malheureusement connaître le revers de la médaille sur ce dossier. En effet, le FC Porto a pris soin d’inclure dans le prêt de son joueur, une clause libératoire fixée à 25 millions d’euros. Une somme astronomique que ne devrait pas être en mesure d’aligner les dirigeants niçois. A Porto, les prestations de Ricardo Pereira en Ligue 1 ont convaincu même les plus circonspects. Un retour au pays se profile, et l’OGC Nice pourrait bien le regretter…


Partager
Cédric RABLAT

Cédric RABLAT

Journaliste sportif professionnel, le football constitue pour moi une passion quotidienne. Je souhaite donc vous la faire partager à travers ce site, qui décryptera l'actualité du championnat de France et de l'Euro 2016.

Jean-Philippe Mateta, Olympique Lyonnais, Ligue 1
Article précédent

OL : la soirée cauchemardesque de Mateta

Mario Balotelli, OGC Nice, Ligue 1
Article suivant

L’OGC Nice doit-il renoncer à Balotelli ?

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *