Ligue 1

OL : la soirée cauchemardesque de Mateta

Titularisé pour la première fois cette saison face à l’AS Monaco (1-2), Jean-Philippe Mateta a passé une soirée délicate au Parc OL. L’ancien castelroussin a ainsi pu mesurer tout le chemin qui lui reste à parcourir pour tutoyer les sommets en Ligue 1.

Bruno Genesio lui avait concocté un sacré baptême du feu. Titulaire pour la première fois de la saison sous les couleurs lyonnaises, Jean-Philippe Mateta devait relever un double défi dimanche soir face à l’AS Monaco. Le jeune attaquant suppléait ainsi Alexandre Lacazette et Nabil Fekir en attaque. Encore plus délicat, l’ancien buteur de Châteauroux allait se frotter au gratin de la Ligue 1 avec la charnière centrale monégasque. Certes, se jauger face à la paire Jemerson-Glik pouvait lui donner une sacrée indication sur son potentiel.

Cette confrontation a surtout permis au principal protagoniste de mesurer tout le travail qui lui reste à accomplir pour gravir les échelons dans la hiérarchie des attaquants rhodaniens… Dès les premières minutes, le jeune homme tentait pourtant de se distinguer en prenant la profondeur ou en multipliant les efforts défensifs. Mais ses premières minutes accouchaient d’un constat implacable : 10 ballons touchés en vingt minutes, aucun dans la surface monégasque. Le ton est donné et la tendance ne s’inversera pas pour Mateta…

OL : Genesio n’accable pas Mateta

Loin d’abdiquer ou de se montrer dévoré par la pression, Jean-Philippe Mateta se mettait au service du collectif lyonnais. Véritable point de fixation, le longiligne attaquant s’évertuait à jouer en remises pour ses partenaires. Trop peu hélas pour exister face à une formation asémiste perfectionniste dans les moindres détails. A la pause, l’OL accusait déjà un certain retard au tableau d’affichage (0-2) et Mateta n’avait toujours pas touché le moindre ballon dans la surface adverse… Un constat accablant qui perdurait jusqu’à son remplacement par Valbuena à la 71e.

Pour sa première au Parc OL, l’ancien joueur de Châteauroux a semblé en manque de repères et ses partenaires n’ont guère été plus inspirés pour le solliciter. Avec 33 ballons touchés en 71 minutes, difficile donc d’avoir une opinion tranchée sur la prestation du natif de Sevran. « Il a fait de bonnes choses, des déviations, des prises de balle intéressantes. Maintenant, ça reste un jeune joueur pour ce niveau-là, il a besoin d’acquérir beaucoup plus d’expérience, de maturité, notamment dans ses déplacements. C’était pour lui une première, ce n’était pas facile, je pense qu’on le reverra », décryptait Bruno Genesio à l’issue du match. Pour se consoler, l’intéressé pourra toujours se dire qu’il a joué face à la meilleure équipe du championnat…


Partager
Cédric RABLAT

Cédric RABLAT

Journaliste sportif professionnel, le football constitue pour moi une passion quotidienne. Je souhaite donc vous la faire partager à travers ce site, qui décryptera l'actualité du championnat de France et de l'Euro 2016.

Florian Thauvin, OM, Ligue 1
Article précédent

OM : une réconciliation salvatrice ?

Ricardo Pereira, OGC Nice, Ligue 1
Article suivant

OGC Nice : Ricardo Pereira, l’étoile filante

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *